7 idées de produits que vous pouvez lancer dès demain !

  • Création de formation
  • 07 Mars 2019
  • 3 commentaires

Inscrivez-vous à la prochaine Session Découverte LearnyBox GRATUITE

 

 

 

Fanny : Nous allons vous présenter 7 idées de produits à 95% de marge de bénéfice que vous pouvez lancer dès demain. Et si vous vous dites que créer un produit va vous prendre beaucoup de temps, je vais vous montrer qu'il est réellement possible d’en créer très rapidement.

 

 

Aujourd'hui, vous voulez créer des produits et peut-être que vous n’avez même pas réfléchi à ce que vous alliez proposer. Vous pouvez développer un réseau, avoir des gens sur votre liste, avoir des inscriptions sur votre page de capture, mais qu’est-ce que vous allez leur proposer après ?

 

Ce que vous devez faire, c'est créer votre Produit Minimum Viable.

C’est quoi un Produit Minimum Viable ?

C’est votre version bêta. C’est la version de démarrage de votre produit. Elle ne va pas être parfaite, mais elle va déjà répondre à une problématique de votre client.

 

Par exemple, votre client n’a pas confiance en lui. Vous lui proposez un petit produit, en 5 ou 7 jours, vous lui donnez déjà 5 outils qui vont lui permettre de dépasser son manque de confiance en lui. Qu’est-ce que vous faites ? Vous tournez tous les jours un contenu et vous lui proposez une solution et un petit exercice chaque jour. Ainsi, la personne obtient ainsi déjà un premier résultat.

Créer ce produit va vous prendre combien de temps ?

 

Même pas une journée ! 

Et si vous n’êtes pas à l’aise en vidéo (j'étais comme vous, mais il est vrai qu'il faut se lancer malgré tout à un moment), vous pouvez tout à fait créer des produits hors vidéo. C’est la version bêta. C’est vrai que le Produit Minimum Viable existait chez LearnyBox, il existait même chez Facebook et partout. Même votre téléphone portable il y a eu une version bêta et ce n’est pas terminé, il y avait plein de bugs. C’est pour cela que vous recevez tout le temps des mises à jour, parce que généralement c’est avec les retours de vos clients que vous allez pouvoir faire le produit en V2, en V3 pour avoir quelque chose qui correspond à ce que vos clients veulent.

 

Votre mission au départ, c’est de trouver la solution qui va aider à résoudre un premier problème de votre client, mais pas tous ses problèmes immédiatement. Ne vous mettez pas la pression.

Est-ce qu’aujourd'hui vous pouvez avoir une solution que vous pouvez présenter par exemple sous forme d'un ebook ?

Aujourd'hui, ne me dites pas que vous n’avez pas des cahiers de notes. Sur votre ordinateur, vous avez plein de choses que vous avez écrites. Vous avez peut-être des choses que vous avez commencé à gribouiller. Tout cela peut vous permettre de créer votre premier produit sous forme de PDF.

 

Olivier : Patrick disait qu’il avait déjà plusieurs PowerPoint qui étaient prêts dans le cadre de son travail et qu’il avait transformés en formation.

 

Fanny : Exactement, mais comment on fait finalement ? Comment je fais là : j’ai mis le slide, j’ai mis ma diapositive. Je n’ai même pas besoin de me mettre face caméra, je commente tout simplement mes diapositives au fur et à mesure. Là, j’ai une formation.

 

Ce que je vous conseille aussi, ne vous filmez pas pendant 3 heures parce que sinon au bout d’un moment, ils vont décrocher. Vous découpez vos sessions en quelques morceaux. Vous faites un premier module ou une première journée en 15 minutes et puis le lendemain en 20 minutes. À la fin, proposez-leur toujours un appel à l’action, car ils ne doivent pas être juste là pour engranger des connaissances. Il faut qu’à la fin vous leur disiez : “À la fin de cette journée, vous allez avoir tel résultat”. "À la fin de la deuxième journée, vous allez enfin dépasser tel truc". C’est ce qui est important ! Apportez-leur du résultat.

 

D’ailleurs, quand vous achetez une formation, vous voulez aussi un résultat. On est dans une société où on veut tout instantanément. 

 

Aujourd’hui, il est important que vous vous concentriez sur le résultat que vous voulez apporter et surtout que vous mettiez votre formation en ligne rapidement.

 

Pour cela, vous n’avez pas besoin de faire une formation en 10 modules avec 300 vidéos. Sauf bien entendu si vous développez une activité en présentiel, vous créez votre contenu et vous le transposez en vidéos.

 

Mais si vous avez peur de vendre et que vous ne savez pas quoi proposer, commencez par des petites formations.

On a vu le développement personnel par exemple tout à l’heure. Imaginons que vous êtes un spécialiste du burn-out : une question actuelle très importante : la nouvelle maladie du siècle, bref on dit plein de choses sur burn-out...

 

Qu’est-ce qu’on peut proposer ?

- Les masterclasses

Vous pouvez faire 3 ou 5 masterclasses live, comme je fais avec vous ce soir, où vous allez leur donner la possibilité de sortir de leur burn-out, leur donner les premières clés. Vous êtes en live avec eux, mais vous allez leur expliquer les choses. Vous allez leur dire : « Ok, on va changer les habitudes, on va recréer vos priorités, on va remettre l’accent sur votre bien-être, etc. »

Vous pouvez leur remettre un workbook, c’est un petit livret d’exercices qui accompagne votre cours. Combien de temps cela vous prend pour créer cela ? Déjà si vous créez votre masterclasse en live, est-ce que vous avez besoin de six mois pour le faire ?

 

Olivier : Non ! En plus l’avantage c’est que vous n’avez pas besoin de faire du montage vidéo. Il y a des personnes qui disent : « Oui, mais moi je ne sais pas faire des montages vidéos. » Pas besoin ! On fait un live directement !

 

Fanny : Exactement ! Par exemple on demandait pour les outils effectivement : “j’ai ScreenFlow sur le Mac, il y a Camtasia, mais encore une fois, j’ai peur de vendre, j’ai peur d’être face caméra, etc.” Aujourd'hui, vous avez la possibilité d’être derrière un écran, de vous enregistrer et seulement après de diffuser votre formation, diffuser votre contenu, etc.

 

Encore une fois, moi, au début, j’étais totalement flippée aussi. D’ailleurs, c’est très intéressant parce que quand on est en présentiel, on ne se pose pas la question.

 

On est là face à beaucoup de gens, on est en train de leur enseigner quelque chose toute la journée, notre sujet c’est doigt dans le nez et dès qu’on arrive sur internet, là c’est mort. On se dit tous : « Non, cela ne va pas aller ». Alors qu’en fait vous connaissez votre sujet, vous le faites tous les jours, mais on est tout le temps en train de se comparer. On a vu untel en vidéo, on a vu la formation d’untel et là tout de suite on perd ses moyens parce qu’on se compare.

 

Je le dis toujours : ne vous comparez pas aux autres, mais comparez-vous toujours à vous au moment où vous démarrez et après là où vous en êtes. Observez-vous et comparez-vous. Vous verrez l’évolution, vous verrez qu’au début vous étiez un peu hésitant et vous allez voir qu’à force de le faire, vous allez vous trouver de plus en plus à l’aise. Bien sûr il faut vous entraîner, il faut pratiquer. Si vous ne le faites pas, vous ne dépasserez pas vos blocages.

 

C’est une première idée de produit c’est-à-dire que vous faites des masterclasses et vous récupérez l’enregistrement. Ensuite, vous mettez dans un espace de formation et vous pouvez dire : « Session n°1 – session n°2 – session n°3 » et cela fait votre formation.

 

Vous avez répondu à une problématique et vous n’êtes pas parti dans des créations de vidéo parfaite, où vous êtes devant un prompteur à devoir lire parce qu’encore une fois tout le monde n’est pas à l’aise avec un prompteur ou en vidéo.

 

- Les interviews

Imaginons, vous vous dites : « Je connais plein de gens qui sont experts dans mon domaine, je pourrai créer une formation là-dessus ».

 

Effectivement, Yannick Alain avait démarré comme cela. Il avait interviewé plein d’experts dans leur domaine et il vendait les interviews. Pourquoi ? Parce que, ce que les experts partageaient avait une valeur énorme évidemment.

 

C’est un peu comme quand il y a des sommets, des webinaires avec plusieurs intervenants. On enregistre ces personnes-là et on vend les enregistrements.

 

Peut-être, pour des personnes qui sont en présentiel ou si vous côtoyez d’autres experts, vous pouvez interviewer ces experts avec bien sûr de simples questions comme : comment tu t’y prendrais pour faire cela, si tu devais redémarrer de zéro, etc. Il y a plein d’idées.

 

Vous interviewez ces personnes-là et vous mettez cela dans un pack et vous le proposez. Ça aussi c’est aussi une idée de produit dans une thématique.

 

Vous pouvez aussi l’avoir en forme vidéo, mais vous pouvez également l’avoir en forme écrite.

 

Par exemple ces interviews-là vous pouvez les faire transcrire, vous pouvez demander à quelqu'un de vous transcrire ces vidéos-là et vous les avez sous forme de PDF que les gens peuvent télécharger ou même vous pouvez les vendre en e-book.

 

Je peux vous dire que quand vous allez repartir, vous allez dire : "Ok, cela y est. J’ai plein d‘idées de produits". Là, vous ne pourrez pas dire : "Je ne sais pas quoi faire" parce que vous avez déjà tout ce qu’il faut. Encore une fois, si vous avez sur votre disque dur tout le contenu que vous avez, cela va vous servir.

 

Je vais vous montrer après une technique justement pour prendre l’essentiel et pas commencer tout de suite à balancer dans votre première formation, parce que vous n’y arriverez pas. Vous allez vous décourager. Souvent, on se dit, quand on crée sa première formation je vais tout mettre et après on se retrouve avec une formation que même nous, nous n’arrivons plus à digérer. À la sortie, quand on a commencé le dixième module et qu’on a tourné la quatrième vidéo, on est déjà épuisé.

 

Olivier : Il faut juste une réponse à un problème.

 

Fanny : Cela dépend peut-être dans quel secteur vous êtes. C’est vrai que souvent il y a des personnes qui disaient : « Moi, je suis un expert… et donc j’ai besoin de m’adresser à la personne… » Oui et non !

 

Je sais que dans certaines professions on demande, mais ce qui est important surtout encore une fois : les gens veulent du résultat. On est dans une société où les gens veulent le résultat et pas dans dix ans. Ils le veulent rapidement.

 

Vous pourrez leur sortir toutes les théories de la terre, ce soir, moi je vous donne des cas pratiques. Je n’ai pas envie de vous sortir de la théorie. J’ai envie que demain, vous soyez en route pour lancer votre formation et que ce que vous avez sur votre disque dur devienne un produit.

 

Ce que je vais vous donner là ce soir, ce sont des produits que vous pourrez mettre en route demain. Ne vous cachez pas derrière des excuses qui pourraient être du style, je n’ai pas d’idées. Parce que là, je vais tellement vous en donner que vous allez pouvoir créer votre produit et cela ne va pas vous prendre longtemps. Je suis en mode : « Allez activez-vous », parce que j’ai envie que vous réussissiez tout simplement.

- Le sondage

Autre idée de produit. Vous interrogez les personnes sur leurs frustrations, quelle est leur pire peur ? Quel est leur pire blocage et comment vous pourriez les aider. Généralement, là les gens se livrent.

 

J’avais un sondage, à la fin j'avais même raconté une anecdote sympa sur moi, ou rigolote ou anodine, etc. et les gens se livrent. Pourquoi ? Parce que finalement, ils vous prennent en sympathie et aussi parce qu’ils ont envie de partager. C’est normal, on a tous été comme cela.

 

Quand vous avez ces réponses-là, vous prenez les 10 ou 20 réponses récurrentes et vous créez une formation là-dessus.

 

Cela vous donne aussi une idée de produit. Vous voyez les choses qui reviennent tout le temps, les 10 réponses en général qui vous reviennent et vous avez encore une idée de produit. Cela ne sert à rien d’aller imaginer : « Ok, je vais faire des recherches, je pars au hasard. » Non, les réponses des sondages deviennent votre produit. Je vous assure que cela se vend très facilement.

 

- L’offre à abonnement

C’est vrai qu’encore une fois, les contenus que je vous donne là, vous pouvez les mettre en evergreen, etc.

 

Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est qu’une formation en Evergreen, parce que je ne sais pas après si vous connaissez, souvent, cela veut dire qu’on a lancé une formation, elle s’est bien vendue généralement en phase de lancement avec des vidéos d’explications, etc. Ensuite, vous la transformez en evergreen. C’est-à-dire que vous la faites tourner en automatique.

 

C’est-à-dire que vous n’avez plus besoin d’être derrière un écran en live pour vendre. Vous envoyez tout simplement les gens sur la page de vente et les gens s’inscrivent. Mais bien sûr, il faut continuer à envoyer du trafic.

 

C’est une idée de produit, de vendre par abonnement. Pourquoi ? Parce qu’encore une fois vous n’avez pas besoin de créer quelque chose de très compliqué. Cela peut être une newsletter PDF tous les mois ; il y a beaucoup d’infopreneurs qui font cela, notamment aux États-Unis. Vous payez par exemple 27 €, 67 € par mois, mais attention, le PDF, c’est toute une étude bien complète avec des études de cas, des résultats que vous pouvez mettre en application. En effet, n’hésitez pas aussi à créer cela. Qu’est-ce qu’on peut avoir comme offre à abonnement ?

 

Olivier : Cela peut être aussi des webinaires chaque semaine. Cela peut être des newsletters envoyées chaque semaine. Mais il y a aussi des gens qui font cela en version papier, donc un peu plus cher. Ils envoient par la poste, donc cela a encore une autre valeur perçue. On peut avoir après un club aussi par abonnement. Il y a à la fois un mixe entre du contenu, des documents, des vidéos, des audios, et des webinaires réguliers où on peut partager en groupe, comme on le fait ce soir : comment améliorer une page de vente, comment améliorer sa santé, ou perdre du poids, etc., selon le thème choisi.

 

Fanny : Pour que les gens ne se désabonnent pas, proposez-leur toujours un contenu évidemment qui va les intéresser tous les mois. Sinon, les gens vont se désabonner. Cela se fait beaucoup les offres à abonnement dans le développement personnel, mais cela peut se faire aussi dans le marketing. Cela peut être dans l’immobilier. C'est-à-dire que tous les mois, on propose quelque chose.

 

Cela peut être aussi par exemple : vous créez une académie et tous les mois, vous donnez un nouveau contenu, vous donnez des nouvelles astuces ou tout simplement une masterclasse. Comme cela, vous pouvez amener de la nouveauté. Cela peut être “si vous vous abonnez à ma Newsletter, ou si vous vous abonnez à ma masterclasse, je vais chercher les nouveautés pour vous et je vous les partage”. Parce que c’est aussi important.

 

Aujourd’hui, il y a une problématique. On va se dire : « Mais en fait tout est gratuit sur internet. Donc pourquoi les gens viendraient m’acheter mon produit ? » C’est une fausse croyance. Parce qu’on a eu le cas avec l’une de nos clientes qui nous disait : « Moi, j’ai des gens qui me suivent sur YouTube, mais qui m’ont demandé une version payante ». Pourquoi ? Parce qu’ils se sont dit : « Est-ce que tu peux nous structurer ton contenu sous forme de formation ? » Et j’aimerais bien l’avoir sous forme de formation, mais pas devoir regarder toutes les formations sur YouTube, avoir quelque chose de construit étape par étape. C’est comme cela qu’elle a créé son produit.

 

Même si c’est gratuit sur Internet, il y a un moment où les gens ont besoin d’aller à l’essentiel. Parce que c’est vrai que quand on arrive sur internet et qu’on cherche, on se perd très facilement. On est là sur Google, on commence à cliquer, on arrive sur un premier lien, un premier site et on est parti dans des gros délires. Et à la fin, on ne sait d’ailleurs même plus pourquoi on s’était connecté, mais finalement dès qu’on voit qu’il y a un contenu construit comme un best of de vidéos on se laisse entrainer...

 

- Un best of de vidéos

C’est aussi un produit. Cela peut être un best of de vos vidéos, ou un best of de vos podcasts aussi.

 

Aujourd’hui, il y a peut-être des gens ici qui se disent : “Moi, la vidéo, ce n’est vraiment pas mon truc. Mais si je suis derrière un micro, et que j’ai des questions de personnes et que je m’enregistre en audio...”

 

Vous pouvez le faire rien qu’avec votre téléphone portable. Vous le branchez, vous mettez en route le magnétophone, et ça y est, vous avez votre audio. Vous n’avez pas besoin d’avoir une formation vidéo.

 

J’avais acheté une formation, la personne l’avait fait en audio. Mais j’étais scotchée. Qu’est-ce qui est génial dans une formation en audio et qu’est-ce qui est génial dans le podcast ? C’est que vous êtes dans les transports, vous êtes chez le dentiste dans la salle d’attente, vous êtes à la caisse du magasin et que vous avez du temps. Ok, là, moi je branche mes écouteurs et j’en profite pour écouter ce podcast, cet audio ou cette formation en audio que je n’avais pas eu le temps d’écouter.

 

Peut-être que certains ne sont pas branchés là-dessus, mais moi, quand je peux, je mets les écouteurs, parce que je me dis : "Ah justement, là j’ai 5 minutes, je branche et j’écoute".

 

Franchement, aujourd’hui, si vous vous dites créer une formation en vidéo c’est trop long, je n’ai pas envie, j’ai peur en vidéo, etc. Créez vos formations en audio, je vous assure que cela marche très bien. Franchement, aujourd’hui, les gens en raffolent. Je suis sûre que même certains d’entre vous en ont déjà acheté ou consomment en tout cas beaucoup de contenus en audio.

 

Olivier : Par exemple, Roger Lannoy qui est client chez nous qui a fait des audios, ou je crois que c’était un audio tous les matins de motivation, il a fait avec un carton plein.

 

- Des audios de motivations

Mais de toute façon, là, moi je vous donne 7 idées de produits.

 

Je me rappelle, j’écoutais d’ailleurs T. Harv Eker. J'écoutais en audio un programme dans son atelier, il donnait 15 minutes aux gens pour trouver, je ne sais plus combien d’idées de produits. Et il y avait quelqu’un qui avait trouvé 30 idées de produits.

 

Imaginez, il avait son produit principal. Il avait réussi à le décliner en je ne sais pas combien de produits : audio, vidéos, masterclasses, coaching, etc. Parce qu’encore une fois c’est pareil, n'oubliez pas aussi le coaching.

 

- Le coaching

Coaching individuel ou coaching de groupe, très important.

Vous êtes dans une thématique où vous ne voulez pas faire une formation en vidéo parce que vous vous dites : « Non, je n’ai pas envie de me filmer en vidéo ! »

 

Par exemple pour les coachings, vous dites : « Non, je coache les gens en direct.» Vous savez quoi ? Vous organisez des conférences, vous invitez les gens à venir, ils auront le replay et votre produit est fait.

 

Finalement, vous avez fait le coaching et vous dites à la personne à la fin, vous avez également le replay, comme cela, cela vous permet de revoir une autre séance. Et vous avez fait un produit.

 

Généralement, vous n’avez même pas besoin de préparer le contenu, parce que la personne qui est en face de vous va vous poser des questions et en fait, en ayant répondu à toutes ces questions, vous avez créé votre contenu. C’est un peu comme si vous étiez dans une conversation avec quelqu’un au café, au bureau, dans un espace d’échanges. La personne va vous dire : « Mais comment tu as fait pour faire ton diaporama ? » Et là, qu’est-ce que vous allez faire ? Naturellement vous allez dire : « Écoute, c’est simple, tu as PowerPoint, tu cliques là, tu fais comme cela … ». C’est ce que vous faites dans la vie de tous les jours. Donc, ne vous compliquez pas la vie. Souvent, on se complique la vie. On croit qu’il faut aller chercher des structures hyper difficiles, etc.

En fait, il n’y a pas besoin...

 

Inscrivez-vous à la prochaine Session Découverte LearnyBox GRATUITE :
http://bit.ly/session-decouverte-learnybox
Pour découvrir d'autres astuces et pépites marketing :)